Un rapport d'intelligence avec la nature

La Villa Ambretta est bâtie sur une terre habitée depuis la période étrusque, c’est-à-dire depuis environ 3000 ans.

L’homme a drainé les marais, travaillé les pentes abruptes, cultivé les champs, planté des oliviers et des vignes, décoré les routes de cyprès.

Depuis trois millénaires, l’homme a su entretenir avec la nature un rapport d’intelligence et de complicité mutuellement bénéfique.

En nous installant en Maremme, sur les hauteurs de Montaltino, nous avons voulu inscrire le développement de la Villa Ambretta dans cette même logique.

La gestion de l'énergie

L’investissement engagé en matière de panneaux solaires et de pompes à chaleur est conçu pour que le Domaine Villa Ambretta produise plus d’électricité dont elle a besoin.

Cette autonomie énergétique permet d’offrir un grand confort à nos hôtes : systèmes de chauffage et de refroidissement performant, piscines chauffées et sauna, branchement pour véhicules électriques, tout en ayant un impact carbone minimum.

La gestion de l'eau

L’eau qui alimente le domaine est puisée à 150 mètres dans la roche aquifère.

Un réseau d’irrigation au pied des plantations permet un arrosage au goutte à goutte particulièrement parcimonieux en eau.

La gestion des déchets

Le système de gestion des eaux usagées permet de les rejeter sans dommage pour la terre.

Un système de tri sélectif est en place permet de gérer facilement les déchets ménagers.

Culture et bio-diversité

Le choix des plantes d’ornements s’est porté sur des plantes typiques de la Toscane ne nécessitant qu’un très faible apport hydrique. Les jardins ont été conçus et plantés par Francesco et Antonio Mati, 4ème et 5ème génération de pépiniéristes installés à Pistoia depuis 1909 (Mati Piante).

Nos oliveraies, notre verger et notre potager sont cultivés de façon traditionnelle en utilisant des engrais naturels.

Enfin le domaine possède un bois de quatre hectares dont le maquis sauvage accueille de nombreux chevreuils, sangliers, porc-épics, blaireaux et renards... que vous aurez peut-être le plaisir de croiser à l'aube ou le soir venu.